Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Elvy

Ma chère petite église .........

14 Septembre 2009 , Rédigé par Elvy



 Ma très chère petite église ,

 Ce matin , lors de mon retrour de rando ,j'ai eu l'immense surprise de constater que ta lourde porte de bois était fermée à clé .Une précaution sans doute( , comme de nos jours ,dans la plupart des bourgades de campagne ) pour éviter la destruction ou les pillages de ton lieu saint !!
Alors ,je suis repartie un peu déçue ,et me suis retrouvée dans ma voiture perdue dans mes pensées et mes souvenirs !!
Et ,je me disais ; qu'il était bien loin le temps où le père Stanislas et sa Ludivine de bonne ,occupaient le presbytère .
A cette époque ,point de porte close ,mais ouverte dès l'Angélus du matin , sonné à la  corde  ( à 6h30 ) et fermée après celui du soir à 18h30 .

 Je me revoyais assiter au cours du catéchisme ,avec mes amis ,le matin du jour de congé scolaire hebdomadaire . En ce temps- là nous devions respecter les lieux ,faire silence ,et ce sont  les filles à gauche et les garçons à droite , dans le transept , de chaque côté de l'allée centrale ,que nous recevions l'enseignement religieux .Puis sortis de ton enceinte ce n'était que piaillements et rigolades .Il arrivait parfois que nous ayions cours l'aprm ,et que lorsqu'il pleuvait ,le père nous emmenait dans la salle paroissiale derrière la cure ,et mettait en marche son cinémathographe . C'est là que j'ai vu pour la première fois les aventures de Sylvain et Sylvette les héros du journal Fripounet /Marisette .
 Puis je me revoyais en 1959, y faire ma première communion.  C'était  la dernière année où les filles étaient encore vêtues de leurs belles robes en mousseline , et les garçons porteurs de brassards !!  Et je me souviens que nous étions classés ,nous avions fait un  genre de concours la semaine d'avant .Je revois encore des images de nous ,par deux ,un au bout de chaque rang , assis sur le petit banc qui servait à s'agenouiller ,en train de répondre au questionnaire .....

De fil en aiguille ,je repensais au mois de mai ," le mois de MARIE et celui d'octobre " le mois du rosaire "  où toutes les élèves de l'école des filles allaient se recueillir un soir par semaine  avant la fin de la classe.Mais avant nous allions à tour de rôle nous suspendre aux cordes attachées aux cloches ,même qu'un soir je me suis assômée  en touchant la tête au plafond !!!  Ce même mois de mai ,lors de la prévision de la fête-dieu ,nous décorions la rue principale de fleurs et de reposoirs en prévision de la proccession  du jour ....


Et que dire des dimanches matin ,où je lisais les épîtres et où je chantais les cantiques en latin ,accompagnée à l'harmonium.
 Cet instrument ,père STAN  ,dont vous m'aviez proposé de m'en apprendre l'usage ,et la musique par la même occasion .Je vous avais presque ri au nez ,trouvant çà un peu démodé ,et ayant surtout peur du regard  et du jugement de mes amies . Combien de fois l'ai-je regretté par la suite!!!!

 En ce temps là votre " bergerie " était bien remplie ,surtout le jour des " rameaux , de Pâques et de la Toussaint  , où il n'était pas facile de trouver sa place dans des bancs déjà réservés aux familles .

 Je nous revoyais ,nous les jeunes ,tous rassemblés sous le " ballet "après l'office dominical ,tirant des " plans " pour occuper notre après-midi  et quand on vous apercevais venir a notre rencontre ,les langues se taisaient !!
 
 Vous étiez un théologien remarquable , un homme très cultivé ,et vous parliez plusieurs langues . Pour nous les jeunes ,c'était une richesse de bénéficier de votre savoir . Mais le parents hésitaient à  nous laisser partir avec vous ,quand vous parliez de nous emmener à un rassemblement ,dans votre " limousine " car vous conduisiez votre 2cv comme un pied . Dieu , sait combien vous avez eu d'accidents , surtout un grave où vous vous étiez retrouvé tous les deux votre bonne et vous ,dans la même situation que Bourvil dans "le Corniaud ".Après non seulement elle marchait " beaucoup moins bien " ,mais ne roulait plus du tout ,et vous vous êtes retrouvé tous les deux  à l'hôpital avec des blessures et votre servante un peu plus "ammochée " que vous .   C'était en automne ,et les pommes de votre verger  devaient être cueillies ,alors nous les  3 copines du bourg un jeudi après -midi  nous sommes allées  les ramasser  et vous faire de la compote .

Après cet accident ,vous avez eu une nouvelle dodoche ,que vous avez cassée un soir ,quelques mois plus tard en rentrant directement dans le  garage sans ouvrir la porte .Il est vrai que celle-ci était noire et que vous deviez l'être un peu ,car il était de réputation notoire que vous aimiez bien le Bordeaux , et faire bombance avec les autres curés des communes du canton !! 

  C'est dans ce même endroit qu'un 11 septembre 1971 ,  vous nous avez entendu vous répondre OUI pour le meilleur et pour le pire . Il faisait un temps épouvantable ,ce jour là ,jamais il n'avait autant plû .Mais comme me l'a dit  Renée ,la couturière qui m'avait confectionnée ma robe  << Mariage pluvieux ,mariage heureux !! ce sont autant de larmes que tu ne verseras plus >>.  Et elle ne s'était pas trompée !

 Puis ,petite église ,mes centre d'intérêts sont allés ailleurs ,je n'y suis plus revenue que pour des mariages et des sépultures . Un jour ,j'ai appris que  Ludivine avait quitté le père Stan pour celui des cieux  et que ma "mégère " d'instit avait pris le relais pour lui faire la soupe !!!!

 Cette " collaboration " a duré quelques années ,puis devenus vieux tous les deux  ,vous êtes partis finir vos jours en maison de retraite chacun de votre côté .
 Depuis plus de 25 ans ,il n'y a plus eu de curé au bourg . Les offices religieux comme partout  sont assurés par des laïques puisque les vocations se font rares et que  le prêtres ont en charge plusieurs secteurs pastoraux .
 Vous père STAN  en 1960 ,vous étiez en avance sur votre temps ,car vous étiez pour le mariage des prêtres !!!


 Que trouveriez -vous changé aujourd'hui dans votre commune ?
 
Votre habitation  a été réhabiltée en 2 logements sociaux .
Le garage de votre dodoche ,aménagé en  pizzeria 
La salle paroissiale est devenue salle des fêtes ,et la grange qui se trouvait au milieu aménagée en nouvelle mairie .
 La place comme vous voyez s'est refait une beauté ,le monument aux morts a été déplacé,plus de marronniers ,ni ces beaux accacias qui au printemps fleurissaient rouges ,mais des tilleuls, et des ormeaux   résistants à la graffiose 
 L'eau ne court plus dans les caniveaux , les rues portent des noms et sont bordées de trottoirs ,et bénéficient de l'éclairage public , le mur du cimetière à été refait à l'ancienne , et les 3 cycomores qui dominaient le calvaire ont été abattus .

  Il y a longtemps que les deux écoles sont fermées et que les enfants vont dans les communes voisines par le car .

Aucune maison  n'est disponible ,et même 4 nouvelles se sont construites .

 Quant à votre " bergerie ",elle a été ravalée ,mais  il n'y a plus beaucoup d'ouailles qui s'y réfugient depuis que le berger l'a quittée .
   
Et   quand on veut actionner  le loquet de la porte ............ celle-ci résiste..

 
 Bon !!! j'espère ne pas vous avoir ennuyés avec mes souvenirs .... " d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître " 
 
 Bonne nuit et à demain !!! bises .elvy

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Blanche Neige 22/09/2009 21:26


beau récit du temps jadis....les gens de 3 fois vingt ans ont connu cette époque et éprouvent beaucoup de nostalgie...mais je ne vais pas me laisser gagner !je te souhaite une bonne semaine et te
fais de grosses bises MOMO


eleonor 22/09/2009 11:38


comment? rien sur les journées du patrimoine? étonnant tu n'est pas malade au moins
ah peut être encore en vadrouille...c'est abuser dans ce cas!
LOL


Sylvie 22/09/2009 10:34

Coucou Elvy, en attendant ton prochain article j'ai encore relu celui-ci car je le trouve tellement émouvant et sincère, c'est bien de dire même des années après ce que l'on pense. Bonne journée et vite un nouvel article ...

Caroline 22/09/2009 08:54

Quel beau récit que celui ci, nos jeunes n'ont pas connu et j'avoue avoir sourit car j'ai connu cela aussi, Sylvain et Sylvette j'étais abonné à Fripounet et c'était la soeur qui venait les livrer à domicile, elle venait en vélo, la deudeuche ne servait que pour les grands parcours !
Le caté était avec le curé et j'aimais aussi les dimanche matin à la fin de la messe on avait du pain béni, et comme nous étions les enfants on restait jusqu'à la fin manger ce qu'il restait et j'en ramenais même dans mes poches !
Que de souvenirs tout cela.
Plus de prêtres chez nous ici non plus, et je suis comme beaucoup les enterrements et les mariages...
Bonne journée
Caroline

mary 21/09/2009 18:59

Coucou Elvy tu vas bien? avec tout les virus qui courts !!! j'èspère! bonne soirée. Bisous.Mary